Et sous ces dehors intimidants ...