Que disent Coppé, Fillon et Sarkozy... et aussi les militants de l'UMP ?