La société @Mango livre une deuxième réponse à la polémique concernant Velvetine et son accusation de plagiat.